Modèle de déclaration d`existence

Ils le feront en sachant que les droits de l`homme sont le fondement de l`existence humaine et de la coexistence; que les droits de l`homme sont universels, indivisibles et interdépendants; et que les droits de l`homme sont au cœur de tout ce que l`Organisation des Nations Unies aspire à réaliser dans la paix et le développement. La Déclaration universelle comprenait des droits sociaux (ou «bien-être») qui traitent de questions telles que l`éducation, l`alimentation et l`emploi. Leur inclusion a été la source de beaucoup de controverses (voir Beetham 1995). Les droits sociaux sont souvent supposés être des énoncés d`objectifs souhaitables, mais pas vraiment des droits. La Convention européenne ne les a pas inclus (bien qu`elle ait par la suite été amendée pour inclure le droit à l`éducation). Au lieu de cela, ils ont été mis dans un traité distinct, la Charte sociale européenne. Lorsque l`Organisation des Nations Unies a entamé le processus de mise en droit international des droits de la Déclaration universelle, elle a suivi le modèle du système européen en traitant les normes économiques et sociales dans un traité distinct de celui traitant des droits politiques. Ce traité, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (le «Pacte social», 1966), traitait ces normes comme des droits, quoique les droits soient progressivement réalisés. C`est pourquoi l`Assemblée générale proclame cette déclaration universelle des droits de l`homme comme une norme commune de succès pour tous les peuples et toutes les Nations, jusqu`à la fin que chaque individu et chaque organe de la société, en gardant cette déclaration constamment à l`esprit, s`efforcent, par l`enseignement et l`éducation, de promouvoir le respect de ces droits et libertés et par des mesures progressives, nationales et internationales, pour assurer leur reconnaissance et leur respect universels et effectifs, tant parmi les peuples des États membres eux-mêmes et parmi les peuples des territoires sous leur juridiction.

Inspirés par le succès de la Convention européenne, les Nations Unies ont suivi une voie analogue, créant de nombreux traités visant à l`application et au règlement des droits énoncés dans la Déclaration universelle. Ces documents établissent des obligations juridiques entre les pays qui ratifient la mise en œuvre des droits internationaux dans leurs systèmes juridiques et politiques nationaux. Par 2000, les principaux traités relatifs aux droits de l`homme ont été ratifiés par une grande majorité des pays du monde. Comme l`écrit Ann Bayefsky, «chaque État membre de l`ONU est partie à un ou plusieurs des six principaux traités relatifs aux droits de l`homme. 80% des États ont ratifié quatre ou plus» (Bayefsky 2001). La Déclaration universelle des droits de l`homme, adoptée par l`Assemblée générale des Nations Unies le 10 décembre 1948, est le résultat de l`expérience de la seconde guerre mondiale.

Les commentaires sont fermés.